La thérapie par le froid

Une technique étonnante, seule alternative à la liposuccion pour éliminer définitivement la graisse et la cellulite. Une révolution dans le domaine de l’esthétique.

Depuis toujours, nous avons eu recours à la cryothérapie dans les traitements de traumatologie. Il faut dire que cette méthode existe depuis l’Antiquité, l’utilisation de glace et de neige comme moyen thérapeutique était déjà signalée par Hippocrate. Mais c’est seulement depuis les années 70 que l’application par le froid par vessie de glace ou spray froid a commencé à intéresser les scientifiques. Les Japonais, puis les Arabes, ont été les premiers à mettre au point une méthodologie scientifique permettant  l’évaluation codifiée des résultats obtenus par l’abaissement de la température cutanée. Les études ont démontré que pour être réellement efficace, il fallait créer un choc thermique, c’est à dire un abaissement de la température en un minimum de temps (34° à 12°C).

La cryothérapie de conduction « moderne »

Pour créer une cryothérapie simple et efficace, on est parti de l’intérêt et de l’efficacité de la glace en enlevant ses inconvénients. Dès lors, on a construit un « glaçon » qui pouvait garder une température prédéfinie, de manière constante, régulière et vérifiable.

Il s’agit d’un appareil qui produit du froid à l’aide de modules thermoélectriques (éléments de Peltier). La tête représente le « glaçon », qui sera porté à une température déterminée et qui restera constante pendant toute la durée de l’action. La température peut être amenée jusqu’à -12°C. On procédera en deux étapes: création du choc thermique (température de -5°C pendant 30 secondes à une minute, en fonction de la sensibilité du patient, de la zone à traiter et du type de pathologie). On peut continuer pendant 3 à 5 minutes à une température de +5°C. Ensuite stabilisation et maintien de la température entre 7 et 12°C (pendant 15 à 20 minutes). Car c’est entre 7 et 12°C que l’on observe tous les effets de la cryothérapie et sans risque de lésions.

Les effets positifs du froid en esthétique

Les bienfaits de la cryothérapie, qui ont déjà fait leurs preuves en médecine, sont aujourd’hui à la disposition du bien-être. Le froid obtenu va, en favorisant la microcirculation sanguine du derme, accroître naturellement la fermeté et la tonicité de la peau. Dans le cadre d’un soin, l’aspect raffermissant de la cryothérapie va permettre un modelage du visage plus intense, sans incommoder le patient et donc favoriser une meilleure pénétration des actifs appliqués par le praticien.

Une arme anti-cellulite

Avec la cryo21, un appareil conçu spécialement pour MARY H vip beauté par la société italienne 21Equipments, un programme complet et très efficace a été développé pour traiter tous les types de cellulite. Cryo21 peut sélectivement endommager la graisse sous-cutanée tandis que la peau reste intacte. Sur la zone ciblée, les adipocytes sont plus facilement endommagés par le refroidissement que les cellules épithéliales. En refroidissant le corps, la cryothérapie accélère la circulation sanguine. Confronté à ce froid soudain, le corps élimine des toxines et de défend en consommant des calories. Une étude menée à Harvard à démontré une réduction du tissu adipeux pouvant atteindre entre 1 cm et 4 cm d’épaisseur minimum en une séance (suivant les zones à traiter).

Stimuler, activer la microcirculation sanguine, drainer, favoriser le retour lymphatique, éliminer, tonifier, raffermir, remodeler, affiner, mincir, lutter contre la rétention d’au, lisser la peau d’orange… Cette technique intéressante et audacieuse, qui a récemment obtenu l’homologation CE européenne, a déjà conquis un grand nombre de femmes et ce, dans plusieurs pays!

Cycle de dégradation de la cellule:















Extrait de: 12#www.citymag.be